historique du porte avion LAFAYETTE

Mon Histoire

Bonjour à tous, je vais vous raconter mon histoire, qui a débuté pendant la deuxième guerre mondiale.

Tout commencé en octobre 1941, le président Franklin D.Roosevelt s’intéressa à des plans des chantiers navals de la marine des états Unis d’Amérique, pour modifier des croiseurs de type Cleveland en porte avions.Les avantages: la rapidité de construire des porte avions de qualité et d’une très grande rapidité. 

Juste après l’attaque surprise des Japonais à Pearl Harbor contre la flotte des Etats Unis d’Amérique. Après ce désastre il fut démontré la supériorité des avions et surtout du porte avions sur les grosse unité comme les cuirassiers .En haut lieu il fut décidé de construire en masse des Porte Avions.

Mon frére aîné le CVL 22 Indépendance, fut mis en service en janvier 1943, suivi par le CVL 23 Princeton en février 1943, le CVL 24 Belleau Wood en mars 1943, le CVL 25 Cowpens mai 1943, le CVL 26 Monterey en juin 1943, MOI, le CVL 28 Cabot en juillet 1943, le CVL 29 Bataan en août 1943 et le benjamin le CVL 30 San Jacinto en septembre 1943.  

 

                                                                

  CVL 22 Indépendence

Le 9 septembre 1940 , il fut décidé de me construire en croiseur léger mon premier nom été le CL85 FARGO. Après plusieurs batailles dans le pacifique l’état major abandonna son projet de croiseur et ordonna de me convertir en porte avions léger.

Le 11 avril 1942 les premières tôles d’acier commencèrent à être assemblées dans l’un des « Slips »  des chantiers navals de la New York Shipbulding Compagnie à Camdem. Les mains expertes des ouvriers,les consignes des ingénieurs et la rapidités de la logistique m’étonne encore aujourd’hui,car à cette époque la technologie n’était pas celle des années 2000.

En novembre ma coque avait pris forme les éléments s’assemblaient très rapidement et là:on me débaptisa pour la deuxième fois, on m’attribua le nom de l’inventeur de la catapulte moderne Samuel LANGLEY,et avec mon matricule  <<CVL-27 USS LANGLEY>> deuxième du nom. J’espérait à l’époque que se fut mon nom définitif, ce ne sera pas le cas.

Le 22 mai 1943 une bouteille se brisa sur ma coque, lancée par ma marraine Mme Harry HOPKINS, et je me  sentis glisser vers l’arrière,pour me retrouver dans mon élément « l’eau ». Baptême en fanfare,avec des drapeaux,confettis,défilés de mes p’tit gars de l’US Navy,c’était chouette. Et  puis quel allure sur l’eau !je n’aurait jamais pensé qu’une coque de croiseur avec un pont d’envol ça flotteraient comme ça et bien en plus. Les gars ont vraiment bien bossés. Treize mois pour me construire fallait le faire, une longueur de 190 mètres, une largeur de 33,3 mètres pour un poids de 11000 tonnes, bravo ! 

  Lancement le 22 mai 1943

Mon premier commandant fut le capitaine de vaisseau Wallace M Dillon, du mois de mai au mois de juin, je reçu mes pièces d’artillerie, et mes équipements radar, radio et aviation, et puis petit à petit mon équipage fraîchement sortie des écoles de spécialisations. Aprés les coups de marteaux et le bruit des chalumeaux, les ordres donnés par les officiers à ce petit monde me remplis de joie.

 

 « je prenais vie »

 

Et puis un grand moment arriva, la mise en route de mes quatre chaudières fabriquées par l’entreprise Babcock & Wilcox que j’avais hâte d’essayer,quelle belle mécanique. D’après ce que j’avais entendu elles allaient me propulser à plus de trente nœuds, mêmes avec le surpoids que j’avais pris, je devait être un croiseur à l’origine.Mais ce qui me préoccupé le plus, si j’allais être à la hauteur pour ce dont j’avais été construit  » les manœuvres aviations ».Et puis j’avais hâte de rejoindre mes frères pour en découdre avec les japonais sur l’océan pacifique, car ils s’avaient bien besoin de renfort à cette époque. Le 3 octobre mes amarres furent larguées et les remorqueurs m’alignèrent dans le chenal, j’étais libre et escorté de deux destroyers de type Fletcher flambant neuf eux aussi.Direction les mers chaudes des caraïbes, dans le golfe de Paria, entre Trinidad et la cote du Venezuela. Les essais de mes chaudières m’étonne encore, j’ai fait des pointes à 32 nœuds, c’était fantastique, certains de mes p’tits gars n’emmenaient pas large, mais tout à tenu.

Boulvard 087

  Le 16 octobre je rallie Norfolk pour quelques mise aux points et j’embarque à mon bord le groupe aérien 32 équipé de 25  F6F-3 hellcat et de 9 TBM/TBF avenger . Je repart le 21 pour des exercices d’opérations aériennes et anti-aérien , je peux vous dire que le bruit de mes canon de 20 & de 40 mm mon impressionné, les japs vont en prendre plein la gue……

Avant 061

Mais deux drames vont ce déroulés, un avenger tombe à la mer avec ses charges sous marines et explose en ne laissant aucune chance à à son équipage. Et dans la nuit un pauvre matelot tombe dans le monte charge à munition ce fut mes première obsèque à la mer , je ne m’habituerai jamais de voir  partir mes hommes. 

5 tbf 1oftorpedosquadronfivevt 5duringflightoperationsonboardussyorktown zpsc1fae360

Le 19 novembre , j’arrive à Philadelphie ou je repars le 6 decembre pour Pearl Harbor, avec deux destroyers pour m’escorter,et j’arrive le 10 au canal de Panama.

Ecluse de miraflores canal de panama 

Je suis précédé par mon grand frère l’Intrepide ou le 11 nous sommes pris dans un déluge , je n’est toujours pas compris comment il à put s’échouer. Je suis dans  l’océan Pacifique pas si pacifique que ça! 

Le 20 j’arrive à San Diego où j’embarque un millier de Marines ainsi que des avions , ces pauvres garçons vont s’entasser sur le pont d’envol. Ce n’est pas très pratique sur mon pont de s’installer, mais ce sont des durs ces gars là et ils vont le prouver dans les mois à venir.

Le jour de noël j’arrive à Peal Harbor, on y voit encore les bléssures du 7 decembre 1941 le jour de l’imfamie.

Pearl harbor pearl harbor 2287716 1024 768  

 

 

Le 19 janvier 1944 on largue mes amarres, je pense à un entrainement mais on m’apprend que je fais parti de la TASK FORCE 58 en compagnie

de mon grand frère le Saratoga.

 » Je rentre en guerre »

Ma premiére opération de guerre et un raid sur les iles Marshall, l’état major veux récupérer des atoll pour en faire des bases avancées.

Ma guerre dans le pacifique est alors intense mes avions vont effectués des raid sur Wotje et Toroa.

Je participe aux opérations sur Eniwetok et Kwajalein, mes bombardiers vont opérer sur Palau et Woleai

1024px uss langley cvl 27 and others in ulithi.

Toute ma guerre dans le pacifique ne me laissa aucun moment de repos, jusqu’a mai 1945 où je suis de retour à san Francisco.

Aprés des réparations et des modifications, je me prépare à retourner au combat quand l’armistice est signé avec le Japon.

Japanese delegation leaving uss missouri k15394

Aprés plusieurs aller retour pour rapatrier les troupes du Pacifique, je me dirige au printemps 1946 à Philadelphie, pour y étre mis en réserve.

Pendant quatre longues années monotones j’attend , peut être que l’on aura besoin de moi, où alors le démantèlement  .

Lorsqu’un beau jour!

Des hommes au langage qui m’était inconnu monte à mon bord, 

« Des Français »

En 1950 la guerre d’Indochine bas son plein et le gouvernement des Etats Unis accepte de prêter à la marine Française deux porte avions.                                            Mon frère le CVL24 USS Belleau Wood & moi le Langley, le nom de mon frère  fut traduit car la bataille du Bois Belleau c’est déroulée en France pendant la 1 ère mondiale, où nos Marines ce sont battus comme des lions!                     Quand à moi, il fallait me trouver un nom Français, quel nom peux rapprocher les peuples Américain & Français?                                                                                       Une évidence!

LA FAYETTE

 

 

 

Construction du LAFAYETTE

 

Animation Flash

 

Bonjour,

Le 20 janvier 2000 à Mantes la Jolie, nous avons commencé la fabrication de notre porte avions Lafayette.

 

 

 

Pour vous donner une idée sur cette maquette, elle est au 1/48ème.

Mais oui vous avez bien lu ! 4 mètres de long en un seul morceau.

Tout a commencé en 1995 après une expo où nous avions réalisé un diorama sur la bataille des Ardennes au 1/72 ème ,  pourquoi ne pas faire un travail en commun?
L’une des choses les plus dures, tomber d’accord sur le thème , le débarquement  en Normandie , dans le Pacifique, un port avec toutes ses infrastructures etc…..Et là une idée de génie  : un porte avions, il y a du boulot pour les gars des bateaux, des avions , des figurines , des canons….  

 

 

Nous  avons calculé qu’un porte avions de classe Nimitz fait 6,93 mètres au 1/48 éme , mais nous allons être chauvin est réaliser un bâtiment Français.
Le Charles de GAULLE ? trop moderne et il est un peu grand (  il faut penser au transport, 5,44 mètres)
 Le FOCH ?Le CLEMENCEAU? vus et revus dans les expositions ( on a dit attention au transport, ils font plus de 5 mètres ).
L’ARROMANCHES, pourquoi pas ?
Le LAFAYETTE ?

On a eu un porte avions LAFAYETTE ?

De construction Américaine et qui nous fut

prété de 1951 à 1963

Mais revenons à la construction de notre maquette

Joris et Pascal C en plein travail .

Tout commence par la lecture des plans

Jacques B. et Michel sur les plans des cheminées

 

La coque, que nous avons évidée pour le poids par bâbord
 Et par tribord
Et bâbord arrière, le plus difficile arrivé à ce niveau fut l’arrière, car une coque de croiseur de type Cleveland modifiée en porte avion CVL, nous nous y sommes repris à trois fois. Il faut reconnaître qu’en 2000, nous manquions cruellement de documentation.
Nous avons latté la coque en quelques mois,

il faut savoir que nous nous retrouvons deux fois par semaine

Nous avons fabriqué l’ébauche du pont d’envol
Jean-Yves prépare le chantier du pont d’envol au niveau de l’ascenseur arrière
Jacques latte le pont .

 

Les lattes font quatre millimètre de large
Huit mois de travail

 

Les materiaux que nous avons utilisé, sont le métal, le plastique,

la résine, le bois….

Les boulevards en construction

Les lattes font quatre millimètre de large

                       Le petit pont de bois de

3,455   mètres

Le travail du cuivre pour les blockaus des  canons de  40 et 20 mm

 

 

 

 

     Claude les ajustent sur les boulevard
Au cours de notre salon du 26 et 27 septembre 2009 nous l’avons montré au public en cours de réalisation. Je peux vous avouer que nous avons reçu des félicitations et que nous étions très fiers de notre maquette. Vous le voyez ici avec les avions de la 9F et de la 12 F dans sa configuration de 1952 en Indochine. Il y a 85 figurines de réalisé.

 

159.jpg Passons maintenant à la peinture!
L’ascenseur arrière 101.jpg
164.jpg Bien sur la patine !

un peu de rouille et le relief accentué

 

,

170.jpg Mais que fait il avec de la colle à papier

et des vieux journaux?

Vous voyez où pas? 173.jpg
  Son élément ,la mer !

Avec un joli bleu, du blanc pour l’écume et du silicone

pour plus de réalisme et le tour est joué.

Les figurinistes en plein travail. 176.jpg

Et voici les photos pendant notre salon les 24 et 25 septembre 2011

dsc-0837.jpg
dsc-0834.jpg
dsc-0836.jpgdsc07135.jpgVoilà c’est fini , cette aventure est terminée, mais bien sùr nous avons mis en route d’autres projets!

dscn7484.jpg